Al Duomo
Al Duomo
huile sur toile – 120 x 100cm – mars 2007
De part et d’autre, deux mondes différents.

Dans le "Duomo", la noblesse, hautaine, laisse tomber son regard dominant sur l'autre rive où se trouvent la soumission, la pauvreté,la misère.

Un jour pourtant, possédant et dominant déjà tout autour, leur restant peu à conquérir, le fleuve leur amena une dernière excentricité, qu'ils n'auraient imaginé jusqu'alors, le malheur.
Le fleuve choisit alors de frapper les copieux.

" - Montez, montez, encore et toujours plus haut… Allez implorer le ciel pour qu'il vous vienne en aide et vous épargne…".

Sans aucun regard sur le monde d'en "bas", le regard fixé sur l'espoir d'un haut divin, les "grandi d'al Duomo", malades, du haut de leur souveraineté, perchés et sans recours, se laissèrent, effondrés et impuissants, tomber dans le fleuve.
Ainsi le fleuve emporta-t-il "ce" mal dans son lit.

Vint le tour des "petits" de goûter à ces biens, murs vides de richesse. Traversant le pont, montant en haut du dôme, ils cherchèrent ainsi durant de longs moments ce qui pouvait les rendre plus heureux.
Hélas, ils s'aperçurent très vite qu'il n'y avait que les pierres des murs, le bois des meubles et les tissus des parures. Rien ne pouvait augmenter leur bonheur. Rien ne viendrait agrandir leur bien de cœurs.

"- Mais alors, il n'y a rien, ici… "

La sagesse, guidant leurs pas vers leur modestes mais heureuses demeures, les amenant à abandonner ici le luxe et la vanité, et leur apprit ainsi, que le bien matériel n'unit pas, mais divise.
Leur plus grande richesse ce jour là fut de comprendre cette illusion matérialiste qui détruirait leur véritable bonheur, acquis avec leur cœur et non avec leur argent.

Ainsi donc, pour que les futures générations puissent se souvenir de cette sagesse, ils laissèrent, immobile, ainsi dressé, le "Duomo" de l'exemple, du malheur, de la vanité, de la division, de l'orgueil, rappelant ainsi à l'homme de ne jamais céder à cette faiblesse matérielle au prix de son véritable bonheur de cœur.

Ainsi soit-il…

Copyrigth © www.120nitay.fr - tous droits réservés- toute reproduction interdite